[ enseignes ] Carrefour s'apprête à lancer Supeco en France

Selon le site BusinessInsider, Carrefour va bientôt lancer Supeco en France, une enseigne à prix réduits déjà implantée à l'étranger. Hybride, le concept mélange supermarché traditionnel et "cash & carry", une forme de commerce en gros et en libre-service, tout comme l'enseigne Metro à destination des professionnels de la restauration.

 

publié le Vendredi 09 Aout 2019

Précédente Suivante

Selon Olivier Dauvers, spécialiste de la grande distribution, la nouvelle enseigne de Carrefour baptisée "Supeco" arrivera en France dès le 3 septembre 2019. "Le projet était “dans l’air” depuis longtemps déjà. Notamment depuis que Pascal Clouzard, ex-patron de l’Espagne, a pris la direction de Carrefour France" déclare t-il, en ajoutant : "Il en connaît donc bien à la fois le concept et les vertus économiques (l’activité cash & carry nécessite en effet peu de capitaux avec une charge d’investissement faible et des coûts d’exploitation plus modestes qu’un supermarché classique)". À l'heure actuelle, Carrefour exploite 41 Supeco en Europe : 23 en Espagne, 15 en Roumanie, 1 en Italie et 2 en Pologne. 

Le premier magasin Supeco en France ouvrirait tout d'abord à Valenciennes et à Onnaing, dans le Nord (59). Par ailleurs, la date du 4 septembre est confirmée pour le magasin de Valenciennes à travers une photo de la Voix du Nord montrant le chantier où figure une banderole avec la date. Ces nouveaux magasins remplaceraient les Carrefour Market se trouvant initialement dans ces deux villes respectives.

 

Un modèle avantageux

Dans sa version d'origine, Supeco propose un maximum de 2 500 références (environ 10 fois moins qu'un supermarché classique) avec une disposition sommaire façon entrepôt : les produits sont présentés en cartons ou directement sur des palettes. On peut les acheter à l'unité ou en grande quantité (avec un prix dégressif à la clé) le tout sur une surface réduite allant de 1 500 à 2 000 m2, selon le site BusinessInsider.

Un avantage pour Carrefour, dans la mesure où les coûts d'exploitation de l'enseigne seraient plus réduits que ceux d'un supermarché classique. Les Supeco nécessiteraient en effet moins de personnel en point de vente. 


marque de l'article :
  • carrefour


article par la rédaction

contactez la rédaction

Restez informé sur les articles correspondants à la marque :

Les commentaires de l'article

laissez le premier commentaire sur cet article
Laissez-nous votre commentaire en remplissant le formulaire ci-dessous :
indiquez votre Nom, Prénom ou Pseudo | 50 caractères maximum
adresse email au format xxxx@xxxxx.xx | 75 caractères maximum
* champs requis

à la une du marché épicerie

Reportages vidéos épicerie

copyright© 2019 | Site : JCD.web