[ distribution ] Casino revend six de ses magasins à Leclerc

Samedi 19 janvier, le groupe Casino a annoncé avoir cédé six de ses hypermarchés les moins performants à des adhérents Leclerc, pour un montant total de 100,5 millions d’euros.

publié le Mardi 22 Janvier 2019

Précédente Suivante

Une grande première dans la distribution ! Le groupe Casino va céder six hypermarchés à des adhérents Leclerc. De son côté, le groupement E. Leclerc avait déjà marqué son intérêt pour ces hypermarchés au moment où Casino avait annoncer son souhait de se séparer d’un certain nombre de magasins "structurellement déficitaires" (hypermarchés, supermarchés, magasins à l'enseigne Leader Price).

Ces six hypermarchés sont situés dans les communes de Castelnaudary (Aude), Saint Grégoire (Ille-et-Vilaine), Dole (Jura), Cholet (Maine-et-Loire), Anglet (Pyrénées Atlantiques) et Castres (Tarn). Il s'agit des magasins les "moins performants", avec un chiffre d'affaires hors taxe d'environ 150 millions d'euros et ont généré une perte totale d’environ 8 millions d’euros de résultat opérationnel courant. "La réduction de ces pertes contribuera à l’objectif de croissance du résultat opérationnel courant de l’activité retail en France" a t-il ajouté dans le communiqué.

Une cession presque immédiate

La réalisation des cessions est attendue au 1er semestre 2019, sous réserve de la consultation préalable des instances représentatives du personnel, réunies ce vendredi, et de la satisfaction des conditions suspensives usuelles. "Les accords prévoient la poursuite des contrats de travail des collaborateurs de ces magasins conformément aux règles légales". Le groupe Casino précise que "ces cessions d’hypermarchés sont distinctes du plan de cession d’actifs non stratégiques annoncé le 11 juin 2018. En parallèle de ces réductions de foyers de perte, l’enseigne Géant poursuit ses actions conformément à ses priorités stratégiques en axant son développement sur les synergies digitales (déploiement de l’application Casino Max et des corners Cdiscount) mais aussi en élargissant son offre bio, dans la continuité d’une année 2018 marquée par une bonne performance commerciale (+1,9% de croissance du CA comparable)".

La bataille tarifaire de la grande distribution

Comme l'a montré Simon-Kucher & Partners, spécialiste du pricing, l'image prix des hypermarchés Géant ne s'est guère redressée. Et cette bataille tarifaire a coûté cher au groupe stéphanois : elle a laminé ses marges financières sans gain de parts de marché, selon le magazine Challenges, qui ajoute :

"Cet échec commercial en France, doublé de la crise au Brésil, deuxième pays de Casino dans le monde, ne l'a pas empêché de verser des dividendes importants. Au total, 1 milliard d'euros ont ainsi été payés aux actionnaires ces trois dernières années quand les Centres E.Leclerc s'engageaient à investir 1 milliard d'euros dans le digital et la logistique, tout comme Intermarché, lui aussi groupe coopératif. Quant à Carrefour et Auchan, ils tentent de rattraper le temps perdu avec de vastes plans de relance et de transformation de leur modèle. Sans, pour le moment, de résultats probants avec une fin d'année catastrophique en France."


marques de l'article :
  • E.leclerc
  • casino


article par la rédaction

contactez la rédaction

Restez informé sur les articles correspondants aux marques :

Les commentaires de l'article

laissez le premier commentaire sur cet article
Laissez-nous votre commentaire en remplissant le formulaire ci-dessous :
indiquez votre Nom, Prénom ou Pseudo | 50 caractères maximum
adresse email au format xxxx@xxxxx.xx | 75 caractères maximum
* champs requis

à la une du marché épicerie

Reportages vidéos épicerie

copyright© 2019 | Site : JCD.web