[ marques ] Bonduelle s’engage encore plus loin dans le développement durable

Le groupe nordiste, dont l’objectif est de devenir le référent mondial de l’alimentation végétale, passe à la vitesse supérieure en matière de développement durable et veut le faire savoir.

publié le Mercredi 02 Octobre 2019

Précédente Suivante

« Nous voulons être un acteur responsable. C’est la raison pour laquelle nous avons pris des engagements forts pour 2025 », explique Guillaume Debrosse, le directeur général du groupe. Ces engagements s’articulent autour de 6 piliers destinés à défendre une agriculture responsable : l’Origine France, la réduction des pesticides, la sauvegarde de la biodiversité, la réduction des additifs, l’agriculture bio et les emballages responsables.

« Sur ces 6 engagements, 4 concernent l’agriculture », fait remarquer Guillaume Debrosse. En matière d’emballages, Bonduelle travaillent en R&D sur le plastique (10 % des 200 000 tonnes que représentent les emballages dans le groupe, le reste étant principalement constitué de contenants métal ou verre) afin que d’ici 2025, la totalité des emballages plastiques utilisés par le groupe soient recyclables ou réutilisables.

Pour marquer ses engagements, l’industriel a décidé de communiquer à travers des campagnes grands publics et des animations magasins. En interne, il a mis en place un concours interne afin de favoriser des projets capables de renforcer sa stratégie RSE. « Nous avons pris la décision d’avoir des retours sur investissement plus longs sur des projets vertueux en matière de développement durable », argumente Guillaume Debrosse.

 

Innover encore et toujours

Concernant les résultats de l’exercice 2018-2019, le directeur général, n’a pas caché sa déception : « Les performances sont en-deça de nos attentes », évoquant notamment les conditions climatiques défavorables auxquelles le groupe a dû faire face ainsi que la consommation plus volatile sur certaines zones. En dépit de ce contexte, le groupe légumier a stabilisé son chiffre d’affaires 2018/2019 à 2,77 milliards d’euros. La rentabilité opérationnelle courante s'établit à 123,7 millions d'euros, stable en données publiées. Elle permet au groupe de préserver sa marge opérationnelle courante à 4,5 %. La zone Europe a limité le recul de sa rentabilité opérationnelle courante à 4,2% contre 4,4 % en 2017-2018. Le groupe a poursuivi ses investissements marketing et ses innovations produits, favorisant des produits à forte valeur ajoutée qui font la part belle aux légumes, céréales et légumineuses.

Bonduelle entend également développer ses ventes sur la consommation nomade en accentuant sa présence dans les stations service et en mettant en place un concept de distributeur automatique, baptisé Cabaletta, permettant de confectionner sa salade fraîche sur mesure en choisissant les différents ingrédients. « Ces automates, pour l’instant à un stade pilote, seront plutôt implantés sur des lieux de travail », précise Guillaume Debrosse. En zone hors Europe, la bonne performance des activités de légumes en conserve et surgelés en Amérique du Nord et dans la zone Eurasie (Russie et autres pays de la CEI), la résistance de la rentabilité de la filiale Bonduelle Fresh Americas, ainsi que l'acquisition de la marque Del Monte entraînent une hausse de la marge opérationnelle courante à 4,7 %, et ceci en dépit de l'impact des campagnes agricoles difficiles en Russie et au Canada.


marque de l'article :
  • Bonduelle


article par la rédaction

contactez la rédaction

Restez informé sur les articles correspondants à la marque :

Les commentaires de l'article

laissez le premier commentaire sur cet article
Laissez-nous votre commentaire en remplissant le formulaire ci-dessous :
indiquez votre Nom, Prénom ou Pseudo | 50 caractères maximum
adresse email au format xxxx@xxxxx.xx | 75 caractères maximum
* champs requis

à la une du marché épicerie

Reportages vidéos épicerie

copyright© 2019 | Site : JCD.web