[ enseignes ] Grés d'or : des histoires entre PME et distributeurs

Des histoires entre des PME et une enseigne qui dépassent le référencement... C'est que la Fédération des Entreprises et Entrepreneurs de France (FEEF) cherche à distinguer, en récompensant à travers ses Grés d'Or, les 10 meilleures collaborations de l'année entre une PME et un distributeur. Elle vise également à ce que cet engagement réciproque inspire d'autres acteurs.

publié le Jeudi 05 Decembre 2019

Précédente Suivante

« Les lauréats ont un point commun : ils travaillent autrement et se font confiance pour réussir ensemble. Pour certains, leurs relations sont historiques et pour d'autres, c'est la co-création de produits ou le pari sur une nouvelle offre qui ont enrichi la relation. » Depuis 1998, 200 PME ont ainsi été récompensées, adhérentes ou non à la FEEF. « Les marques PME et les MDD satisfont pleinement aux attentes des consommateurs en matière de qualité, d'innovation et de personnalisation. Ainsi, elles constituent un levier de différenciation et une solution rentable à la croissance des enseignes. Les PME répondent également à l'ensemble des enjeux posés par la Responsabilité Sociale des Entreprises : développement du tissu industriel et de l'emploi local, respect des territoires, approvisionnement durable et valeurs humains, portées par l'entrepreneur » souligne Dominique Amirault, président de la FEEF.

 

Les dix collaborations distinguées en 2019 :

  • Somapro (51), Métro et Pro à Pro avec les Restos du Coeur

Ce Gré d'or distingue trois partenaires, Somapro ayant proposé à Métro et Pro à Pro de se mobiliser ensemble pour les Restos du Cœur. « A travers cette collaboration, nous avons envie de mobiliser les PME et les distributeurs en faveur des plus défavorisés. Il nous tient à cœur d'avoir une attention portée à nos clients, à nos équipes et aux autres » explique Benoît-Léon Dufour, président de Somapro, PME rémoise spécialisée dans la fabrication de préparations culinaires déshydratées salées et sucrées.

 

  • Il était un fruit (34) et Monoprix

Souhaitant restructurer ses devants de caisse et faire émerger des produits sains, pour remplacer la confiserie en perte de croissance, Monoprix a travaillé avec la TPE Il était un fruit pour définir un assortiment, le bon emballage, le positionnement produit ainsi que des prévisions de commande. La start-up a signé un référencement national pour la mise en place, en 2019, dans 320 magasins de l'enseigne, de trois références « pocket » de fruits séchés, un sachet équivalant à un fruit avec un prix attractif de devant de caisse. « C'est une preuve de reconnaissance forte pour une jeune entreprise comme la nôtre, et nous sommes fiers de contribuer à la démarche de l'enseigne en matière de transition alimentaire » indique Laurence Vidal, fondatrice de la TPE de l'Hérault, spécialisée dans le séchage naturel, sans additif ni conservateur, de fruits et légumes cultivés localement.

 

  • Love & Green (92) et Cora

Cora est le premier distributeur à faire confiance à Love &Green, dès 2013, alors que les ventes de couches écologiques sont encore faibles. Depuis, le CA de la marque avec Cora a été multiplié par 10, l'enseigne représentant aujourd'hui 10% du CA Grande distribution de l'entreprise, devenue le leader de la couche écologique. « Faire de la place à une start-up française dans tous ses hypers face au géant multinational Pampers... C'est dire l'audace de Cora ! Cette relation audacieuse est un succès et notre start-up est devenue, sept ans plus tard, une belle PME française leader sur les marchés d'hygiène papier écologique. Je qualifierais également notre relation de bienveillante et exigeante. Exigeante sur la qualité, la valeur ajoutée, le positionnement et le prix de nos produits. Bienveillante car chaque année, Cora est l'une des rares enseignes à nous renouveler sa confiance en augmentant notre place et en référençant nos nouveautés » explique Gabriel Augusto, co-fondateur de Love & Green.

 

  • La Compagnie du Midi (06) et U Enseigne

En juillet 2017, La Compagnie du Midi présente à U sa nouvelle gamme de produits écologiques pour l'entretien de la maison sous sa marque « La Droguerie d'Amélie ». Quatre références sont commercialisées au national dès 2018. Les deux équipes travaillent ensemble à la réalisation d'un présentoir aux couleurs de la marque et le distributeur développe la présence de la marque dans l'ensemble de ses formats de magasins en l'associant aux opérations « développement durable » et en référençant ses nouveautés. « Aujourd'hui, notre PME peut se développer grâce à la confiance et à un partenariat de long terme. Système U nous a fait confiance en faisant le pari du made in France » explique Guillaume Fievet, président de La Compagnie du Midi, qui dispose de trois sites de fabrication à Marseille.

 

  • Kindy (60) et Intermarché

Depuis 50 ans, Kindy et Intermarché travaillent ensemble, un partenariat qui s'étend également à la MDD puisque Kindy Bloquert est le fournisseur des chaussettes Eldys. Lorsque la marque est rachetée en 2017, l'enseigne lui apporte son soutien. En mars 2017, les produits Kindy rejoignent le prospectus Made in France et les deux partenaires choisissent de vendre les produis à prix coûtant afin de faire fonctionner les métiers à tricoter de l'usine de production pendant 4 ans. Intermarché diffuse également un sport publicitaire pendant plusieurs mois dans ses 509 magasins disposant d'un rayon textile afin d'accompagner Kindy dans le développement de ses ventes. De son côté, la marque n'a cessé d'innover, notamment sur le plan logistique. Aujourd'hui, les bons résultats de l'entreprise lui ont permis d'embaucher plus de 50 personnes. Depuis août, Intermarché commercialise en exclusivité la première chaussette made in France en fils recyclés. Pour 2020, une gamme bio-compostable est à l'étude.

 

  • Lucien Georgelin (47) et E.Leclerc

Début 2018, la PME marmandaise se lance un nouveau défi : relancer la filière de tomates de Marmande, en voie d'extinction en France, grâce à l'élaboration de nouvelles recettes saines et naturelles. E.Leclerc décide alors de référencer les quatre premières recettes de sauce tomates de Mamande Bio, d'abord au local puis au national. Les commandes de l’enseigne donnent les moyens à une cinquantaine de producteurs de relancer l'activité et de remettre les surfaces agricoles en production. Suite à ce succès, les deux partenaires se sont fixé l'objectif de deux millions d'euros de CA en 2019 pour mettre en culture de nouvelles surfaces agricoles disponibles, en conventionnel et en bio, et permettre aux producteurs de vivre décemment de leur travail.

 

  • Maison Fossier (51) et Auchan Retail

En 2018, naît l'idée de développer un partenariat inédit entre Maison Fossier, célèbre pour son Biscuit Rose de Reims, et Auchan Retail autour de l'élaboration d'un dessert exclusif. Auchan valorise cette opération en magasin avec une PLV complète, diffuse un communiqué de presse, intègre l'opération sur prospectus, installe un pop-up dans 5 magasins et relaie l'opération sur les réseaux sociaux, permettant à la marque de développer sa visibilité et sa notoriété de façon très qualitative. « Ce projet avec Auchan a cassé les codes de la relation PME/Distribution et a prouvé qu'il était possible de réaliser de beaux projets mettant en avant les savoir-faire de chacun » se félicite Dominique Le Pelven, directeur commercial de Maison Fossier.

 

  • Maison Serrault (12) et Casino Restauration

La collaboration entre Maison Serrault et Casino démarre en 1995, avec l'élaboration des premières saucisses commercialisées sous MDD. Un an plus tard, alors qu'une déréglementation permet à la grande distribution de fabriquer elle-même et sur place ses propres saucisses, l'enseigne recommande la PME auprès des équipes des Cafétérias Casino, afin qu'elle puisse maintenir son activité au moment où elle vient de doubler sa capacité de production. Dix ans plus tard, le CA réalisé entre les deux partenaires est estimé à plus de 25 millions d'euros. Une filière courte « Porc de l’Aveyron à l'ancienne » est à l'étude sous MDD Casino, de même que le développement de la marque « C'est qui le patron ».

 

  • France Cake Tradition (59) et Carrefour

En 1999, le premier cake Bio, fabriqué par France Cake Tradition, sous marque Carrefour Bio est lancé au national, incitant la PME à investir dans de nouvelles machines à Tourcoing et à créer 12 emplois. Quelques années plus tard, lors de la crise du Fipronil sur les œufs, l'enseigne ne pénalise pas l'entreprise pour ses retards de livraison. Les ruptures de stock sont évitées. Carrefour permet ainsi à la PME d'éviter une perte de 25% de CA pendant les trois mois les plus importants de son activité. En 2018, France Cake Tradition réalise, avec ses 7 références sous marque Carrefour Bio, plus d'un million de CA. L'enseigne s’est engagée à accompagner l'entreprise dans le lancement de « Bio pour moi », la nouvelle marque nationale que la PME vient de lancer.

 

  • DS Distribution (35) avec Charlotte Bio et E.Leclerc

Lorsque DS Distribution identifie Charlotte Bio comme fournisseur de produits bio et naturels, fabriqués en France, pour répondre aux attentes de E.Leclerc sur le rayon hygiène-beauté, les deux partenaires vont construire ensemble une gamme complète de maquillage bio et Vegan. 86 références sont présentées à l'enseigne qui apporte son savoir-faire pour optimiser la largeur de gamme, les packagings, les formulations, le merchandising. En avril 2019, Charlotte Make Bio est lancée dans 40 magasins avec une solution d’implantation adaptée à tous les formats.

 

  • Les Coteaux nantais (44) et U Enseigne

En 2017, pour répondre à la demande croissante des consommateurs en produits bio et développer la présence de la marque dans le réseau, Les Coteaux nantais et U Enseigne font évoluer leur modèle de commande et de livraison pour optimiser les coûts, tout en réduisant l'empreinte carbone du transport des marchandises. Le process consiste à massifier les commandes, centraliser les produits et l'épicerie sur un même site, avec un travail quotidien d'annonce des volumes pour optimiser les tournées de U Logistique. L'objectif est de dupliquer cette approche sur les autres unités logistiques régionales de l'enseigne. « La collaboration a permis d'avoir une visibilité sur notre territoire en grande distribution, de Caen à La Rochelle, en passant par Paris » souligne Isabelle Perion, Directrice commerciale Les Coteaux Nantais.


marque de l'article :
  • feef


article par la rédaction

contactez la rédaction

Restez informé sur les articles correspondants à la marque :

Les commentaires de l'article

laissez le premier commentaire sur cet article
Laissez-nous votre commentaire en remplissant le formulaire ci-dessous :
indiquez votre Nom, Prénom ou Pseudo | 50 caractères maximum
adresse email au format xxxx@xxxxx.xx | 75 caractères maximum
* champs requis

à la une du marché épicerie

Reportages vidéos épicerie

copyright© 2020 | Site : JCD.web