Notre site Web utilise des cookies pour améliorer et personnaliser votre expérience et pour afficher des publicités (le cas échéant). Notre site Web peut également inclure des cookies de tiers tels que Google Adsense, Google Analytics, Youtube. En utilisant le site Web, vous consentez à l'utilisation de cookies. Nous avons mis à jour notre politique de confidentialité. Veuillez cliquer sur le bouton pour consulter notre politique de confidentialité.

U Enseigne appelle à une mise en oeuvre des ordonnances

U Enseigne appelle à une mise en oeuvre des ordonnances dès le 1er janvier 2019 pour permettre une juste rémunération des producteurs. La signature des ordonnances constitue l’aboutissement des états Généraux de l’Alimentation, un processus entamé il y a 18 mois, dans lequel les Magasins U s’étaient particulièrement impliqués. La Coopérative U Enseigne appelle le gouvernement à mettre en oeuvre ces ordonnances visant à assurer un partage de valeur plus équitable et une meilleure rémunération des producteurs au 1er janvier comme prévu initialement.

Une volonté que réaffirme aujourd’hui le président de la Coopérative Dominique Schelcher : «®Les Magasins U, acteurs au coeur des territoires, appellent à ce qu’une issue puisse être trouvée le plus rapidement possible pour faire aboutir un processus engagé depuis plus de 18 mois. Les dispositions des ordonnances doivent être mises en oeuvre dès le 1er janvier 2019 comme prévu afin de se traduire dans le cadre des négociations commerciales actuelles, et favoriser ainsi des prix responsables, pour les producteurs comme les consommateurs®»;.

Dans le cadre de ses engagements envers les agriculteurs, la Coopérative U Enseigne continue de renforcer ses partenariats avec les filières. Parce que les producteurs doivent pouvoir s’appuyer sur des débouchés à long terme et une juste rémunération pour pérenniser leurs exploitations, les Magasins U annoncent la poursuite et le renforcement de leur démarche de contractualisation pour leurs produits à marque U qui tient compte des coûts de production et prévoit des engagements de volume sur une durée minimum de 3 ans auprès des producteurs qui s’impliquent dans une démarche de qualité.

Pour la filière porcine, à travers le renouvellement du partenariat signé en 2012 avec la coopérative Terrena et la signature récente avec la coopérative Triskalia, qui prévoient dans les deux cas la réévaluation et la transparence du prix payé au producteur ;

Pour la filière bovine, à travers la nouvelle signature ce week-end à Charolles de deux chartes renforçant l’engagement de U dans la démarche «éleveur et Engagé»;;

– Par ailleurs, dans le cadre global des négociations commerciales en cours, la filière laitière fait l’objet d’une attention particulière. Nous serons attentifs à ce que le bénéfice des augmentations acceptées profite aux agriculteurs.

Par Camille Borderie

Service de la rédaction Journaliste Univers Habitat, Faire Savoir Faire

Articles qui peuvent aussi vous intéresser