Notre site Web utilise des cookies pour améliorer et personnaliser votre expérience et pour afficher des publicités (le cas échéant). Notre site Web peut également inclure des cookies de tiers tels que Google Adsense, Google Analytics, Youtube. En utilisant le site Web, vous consentez à l'utilisation de cookies. Nous avons mis à jour notre politique de confidentialité. Veuillez cliquer sur le bouton pour consulter notre politique de confidentialité.

Duracell alerte sur les dangers des piles boutons au lithium

Pour le lancement de sa 4e campagne de prévention PLAN SÉCURITÉ ENFANTS dédiée aux dangers liés à l’ingestion des piles boutons au lithium, Duracell a mené, en collaboration avec l’European Academy of Pediatrics, une enquête démontrant que 1 % des parents pensent à mentionner les piles boutons parmi les dangers domestiques. Et seuls 52 % mettent les piles hors de la portée des enfants.

Cette étude révèle qu’une grande partie du public n’est pas suffisamment informée concernant les différents dangers. Ainsi, seuls 13 % savent que l’ingestion d’une pile de lithium peut provoquer des brûlures et des réactions chimiques pouvant endommager de manière irréversible l’organisme.

54 % des sondés déclarent ne pas connaître les bons gestes à adopter en cas d’ingestion d’une pile au lithium et 70 % des parents envisagent de modifier leurs habitudes de stockage des piles à la maison après avoir découvert les risques encourus.
L’ingestion de piles bouton provoque 1 200 visites à l’hôpital chaque année, 3 admissions d’enfants de moins de 6 ans chaque jour aux services des urgences, un nombre d’accidents d’ingestion multiplié par 4 depuis 2002.

Plusieurs campagnes de sensibilisation

En 2023, Duracell a lancé plusieurs mesures dans le cadre de sa campagne de prévention PLAN SÉCURITÉ ENFANTS, menée en collaboration avec des professionnels de la petite enfance.
Parmi celles-ci, la marque a lancé le 7 novembre un podcast unique co-créé avec Les Pros de la petite enfance, où le Pr. Romain BASMACI, secrétaire général de la Société Française de Pédiatrie, parle des dangers liés à l’ingestion des piles boutons et des bons gestes à adopter.
Le 4 décembre, s’est tenu un webinar en association avec la Société Française de Pédiatrie, pour que les 13 000 pédiatres français puissent appréhender les risques et adopter les bons gestes en cas de prise en charge d’enfants exposés à ce risque d’ingestion.
La marque a également renouvelé son partenariat avec la Boîte Rose, pour toucher plus de 45 % des nouveaux parents en France avec près de 360 000 flyers présents dans les boîtes roses distribuées en maternité et une page d’informations diffusée dans les 720 000 guides Happy Baby de la Boite Rose.

Le goût amer : une exclusivité signée Duracell
En 2020, Duracell a ajouté, sur ses piles, des boutons avec un goût amer, qui fait immédiatement recracher la pile aux enfants. Une partie de la surface de la pile est recouverte d’une couche de benzoate de dénatonium appelée aussi Bitrex®.
Cet atout permet d’apporter une sécurité complémentaire, au moment où la pile est utilisée dans un appareil – moment où les cas d’accidents sont les plus nombreux. Cette nouvelle technologie réduit ainsi le risque d’ingestion lorsque la pile est en cours d’utilisation.

Par La Rédaction

Le magazine du pilote.

Articles qui peuvent aussi vous intéresser

×