[ marques ] Ferrero accélère sa stratégie de transport responsable avec l'inauguration d'une liaison fluviale de marchandises sur l'axe Seine

Dans le cadre de l’accélération de sa stratégie pour des transports de marchandises plus durables, Ferrero en France inaugure aujourd’hui une liaison fluviale de transport de marchandises sur l’axe Seine de Rouen à Gennevilliers.

publié le Jeudi 22 Juillet 2021

Précédente Suivante

Après le développement des liaisons italo-françaises en fret ferroviaire ou encore des camions roulant au bioGNV dans le Nord de la France, Ferrero en France renforce sa transition vers l’utilisation de transports plus durables. L’objectif : réduire de 7% son empreinte carbone liée aux transports d’ici à 2022. Une manière pour l’entreprise de couvrir tout le territoire national avec des transports de marchandises résolument verts !

INVESTIR L’AXE FLUVIAL ROUEN/GENEVILLIERS, UN DISPOSITIF PIONNIER DANS LE SECTEUR AGROALIMENTAIRE

Avec l’ouverture de cette ligne fluviale, Ferrero devient pionnier sur le trafic intérieur du bassin de la Seine dans le secteur de l’agroalimentaire et sur l’axe Rouen-Gennevilliers.

Ce dispositif, en partenariat avec STEF et Monoprix, en association avec VNF (Voies navigables de France) et avec le support du Club Demeter, repose sur la livraison une fois par semaine de 22 palettes de confiseries à l’entrepôt Monoprix de Wissous. Ce sont notamment les marques Nutella, Kinder Bueno, Kinder chocolat, Kinder Joy et Tic Tac qui seront concernées. L’acheminement final des produits sera effectué en camion roulant au GNL (gaz naturel liquéfié).

Concrètement, cette nouvelle ligne permettra de passer de 54 à 19 camions, et ainsi de reporter 65% des trajets vers du multimodal. A la clé, un peu plus de 5 tonnes de CO2 économisées chaque année.

« Installés dans la région de Rouen, proche de la Seine, il nous semble évident que le transport fluvial est une solution pour participer à la baisse de notre empreinte carbone. Le fret fluvial présente de nombreux avantages, tant économiques qu’écologiques. Il nous permet notamment de nous affranchir de la congestion urbaine et de réduire considérablement notre empreinte environnementale, l’une des priorités du Groupe Ferrero pour les années à venir. C’est également pour nous l’opportunité de réaffirmer notre attachement à notre ancrage normand. » Grégory Debuchy, Directeur Supply Chain Ferrero en France.

DU BIOGNV POUR RÉDUIRE L’IMPACT CARBONE DES CAMIONS DANS LE NORD DE LA FRANCE

En plus de l’ouverture de cette ligne fluviale, Ferrero a renforcé sa stratégie de mobilité durable avec la mise en circulation d’une ligne de livraison par camion au BioGNV depuis le 5 mai dernier. Le partenariat mis en place avec l’entreprise de transport Jacky Perrenot permet la livraison des produits Ferrero dans 3 départements des Hauts-de-France (le Nord (59), le Pas-de-Calais (62) et la Somme (80), à travers une vingtaine de trajets chaque mois. Chaque trajet émet près de 80% de CO2 en moins par rapport au gazole. Pour des trajets représentant en moyenne 320 kms, cela représente près de 62 tonnes de CO2 économisées chaque année.

DES LIAISONS FERROVIÈRES, POUR RÉPONDRE AU SUCCÈS DE NUTELLA BISCUITS

C’est dans cette même volonté de réduction de son empreinte carbone et face à une augmentation des flux en provenance de Balvano (sud de l’Italie), que le Groupe Ferrero a développé le transport de marchandises par train entre Balvano et l’entrepôt Ferrero de Neuville aux bois, près d’Orléans. Le premier test a été réalisé le 28 avril dernier. Depuis mai, c’est environ un voyage par semaine qui est effectué pour permettre un lancement définitif au début de l’été.

Cette nouvelle ligne, qui à terme proposera près de 7 wagons par semaine (soit 350 par an), permet une réduction en CO2 d’environ 0,9 tonnes par trajet soit 315 tonnes par an.

Toutes ces actions viennent donc renforcer l’engagement de Ferrero pour des transports de marchandises plus durables. D’ailleurs, dans le cadre de sa transition durable, le Groupe Ferrero a réussi en 2020 à réduire de 3,5% ses émissions de CO2 par rapport à 2019, soit une économie de 1004 tonnes (plus de 1000 allers-retours Paris-New York en avion !), soit encore une baisse de 317 816 litres de gazole. La moitié du chemin a donc été parcourue en 2020. Ces nouvelles lignes de transport permettront au Groupe d’atteindre son objectif de réduire de 7% son empreinte carbone d’ici 2022.

 


Ils parlent du transport fluvial...

« Ferrero est un acteur majeur, solidement ancré sur notre territoire, attentif à articuler ses choix stratégiques aux grands enjeux contemporains. Parce qu’elle travaille à réduire l’empreinte carbone de sa chaîne logistique en s’appuyant sur le fleuve, l’entreprise s’inscrit pleinement dans les orientations exprimées par les acteurs publics, tant HAROPA, bien sûr, que les trois places métropolitaines de l’Axe Seine, Paris, Rouen, Le Havre, qui ont récemment annoncé leur volonté de travailler ensemble. Aujourd’hui, à l’échelle de la Vallée de Seine, 85% des biens et marchandises sont transportés par la route. Nous devons créer des écosystèmes beaucoup plus favorables à la logistique fluviale. L’engagement de Ferrero dans ce cadre est un excellent signal ». Nicolas MAYER-ROSSIGNOL, Président de la Métropole Rouen Normandie et Maire de Rouen.

« Nous nous réjouissons de l’engagement de Ferrero en France de faire le choix ambitieux de la voie fluviale sur l’axe Seine entre Rouen et Gennevilliers. Le développement de ce mode de transport est en effet au cœur du projet stratégique de HAROPA PORT et de son organisation. Le développement économique portuaire va reposer sur le développement des modes massifiés, fluvial et ferroviaire. C’est également une condition nécessaire à un modèle portuaire durable. Aussi mettons-nous tout en œuvre pour proposer à nos clients une offre logistique connectée et décarbonnée et faciliter ainsi le report modal ». Pascal GABET, Directeur général délégué HAROPA PORT.

« Nous sommes heureux d’accompagner Ferrero, notre client historique depuis près de 40 ans, dans ce projet de fret fluvial. Cette opération emblématique illustre parfaitement les engagements environnementaux pris par nos deux groupes. En travaillant ensemble chaque jour à une supply chain alimentaire plus durable, nous souhaitons que la relation partenariale forte qui nous lie nous permette de relever le défi collectif du changement climatique. » Stanislas LEMOR, Président Directeur Général du Groupe STEF.

« Le Groupe Monoprix s’est engagé sur une trajectoire ambitieuse afin de réduire de 50% ses émissions de gaz à effet de serre à horizon 2030. Dans ce cadre, nous sommes fiers de contribuer aux côtés de Ferrero au développement du transport de marchandises par liaison fluviale. Cette innovation pour des transports durables témoigne de notre exigence dans le domaine de la préservation de l’environnement. ». Damien PICHOT, Directeur des Opérations et des Flux Marchandises Monoprix.

« VNF se félicite qu’une entreprise comme Ferrero en France fasse le choix du fluvial pour les acheminements liés à ses installations normandes. Le fluvial est un mode fiable et écologiquement performant qui constitue une des réponses aux enjeux du changement climatique et à la nécessité de développer une mobilité à la fois propre et économe en énergie. VNF est heureux de soutenir Ferrero France dans son initiative au travers notamment de son dispositif d’aide au report modal (en savoir plus sur le PARM). ». Dominique RITZ, Directeur territorial du Bassin de la Seine et de la Loire aval à VNF (Voies navigables de France).

 

 

 

 


marque de l'article :
  • Ferrero


article par la rédaction

contactez la rédaction

Restez informé sur les articles correspondants à la marque :

Les commentaires de l'article

laissez le premier commentaire sur cet article
Laissez-nous votre commentaire en remplissant le formulaire ci-dessous :
indiquez votre Nom, Prénom ou Pseudo | 50 caractères maximum
adresse email au format xxxx@xxxxx.xx | 75 caractères maximum
* champs requis

à la une du marché épicerie

Reportages vidéos épicerie

copyright© 2021 | Site : JCD.web