[ marques ] « Tranches de vie » : la Websérie immersive pour partager le quotidien des producteurs de Beaufort

La marque Beaufort lance sa première websérie, consacrée à sa filière. Elle déclinera sur 4 saisons, en 3 épisodes (1 famille pour chaque vallée de production, la Tarentaise, le Beaufortain/Val d'Arly et la Maurienne, soit un total de 12 épisodes), et décrit la passion et la vie quotidienne des producteurs de Beaufort.

publié le Mardi 09 Mars 2021

Précédente Suivante

Déjà en ligne : le 1er épisode, au coeur de l'hiver, a été tourné fin janvier au Gaec Alpin, à Peisey-Nancroix, en Savoie, dans vallée de la Tarentaise.

On y retrouve les familles Poccard et Scalia, y rencontre Pierre, Anaïs, Clément, Catherine et Jérôme. Des enfants qui s'impliquent à perpétuer un savoir-faire ancestral transmis par leurs parents et grands-parents, dont le cahier des charges reste inchangé mais dont le matériel s'est modernisé au fil du temps : ils représentent la 4ème génération d'une vie dédiée à la fabrication du Beaufort et ils en sont fiers ! Malgré une existence qui peut sembler rude, ces familles vous font partager leur bonheur de travailler au sein d'une nature majestueuse, d'être aux petits soins pour leurs animaux et de s'appliquer à toujours proposer un fromage d'exception.

La double vie des producteurs de Beaufort : 1/3 sont des doubles actifs

En hiver, comme les Poccard et les Scalia, les producteurs de Beaufort se partagent entre l'étable où les Tarines et les Abondances sont bien au chaud avec du foin à volonté, la traite, le soin aux jeunes veaux, la remise en état de leurs machines, la fabrication du Beaufort et la mise en cave d'affinage (5 mois minimum). Dès leur tche accomplie, ils filent vers une 2ème vie et un 2ème métier… Toujours dédiés à leurs chères montagnes, à leur développement et à leur entretien.

Le développement des stations de ski en Savoie explique l'une des particularités de la filière Beaufort où 1/3 des producteurs exercent, l'hiver, une double activité.

Certains sont moniteurs de ski sur des pistes qui, l'été sont leurs alpages. D'autres sont les dameurs qui, de nuit, entretiennent le domaine skiable. D'autres encore, hors crise sanitaire, sont pisteurs ou perchmans dans les stations les plus proches de leur exploitation.

Depuis 1960, de remarquables domaines skiables se sont développés sur les zones de pturage. Quand les skieurs dévalent les pistes enneigées, ils ne savent pas forcément que ce sont les troupeaux qui, l'été, ont entretenu les pistes. En effet, en pturant et en piétinant le sol, les vaches contribuent à l'entretien de la diversité des espèces de la pelouse alpine. Celle-ci est plus vivace et la neige peut se fixer plus facilement.

Pour visualiser la vidéo : https://www.youtube.com/embed/WK0ewhHBHGk?start=10&feature=oembed


marque de l'article :
  • Beaufort


article par la rédaction

contactez la rédaction

Restez informé sur les articles correspondants à la marque :

Les commentaires de l'article

laissez le premier commentaire sur cet article
Laissez-nous votre commentaire en remplissant le formulaire ci-dessous :
indiquez votre Nom, Prénom ou Pseudo | 50 caractères maximum
adresse email au format xxxx@xxxxx.xx | 75 caractères maximum
* champs requis

à la une du marché frais & surgelés

Reportages vidéos Frais & Surgelés

copyright© 2021 | Site : JCD.web