Notre site Web utilise des cookies pour améliorer et personnaliser votre expérience et pour afficher des publicités (le cas échéant). Notre site Web peut également inclure des cookies de tiers tels que Google Adsense, Google Analytics, Youtube. En utilisant le site Web, vous consentez à l'utilisation de cookies. Nous avons mis à jour notre politique de confidentialité. Veuillez cliquer sur le bouton pour consulter notre politique de confidentialité.

Wavestone publie le bilan de son baromètre des nouvelles tendances de consommation

Alors que la crise du pouvoir d’achat est encore d’actualité malgré les prévisions d’une diminution de l’inflation, le baromètre des nouvelles tendances de consommation de Wavestone révèle que 32 % des Français vont diminuer leur consommation alimentaire en 2024.

Les produits de première nécessité ne sont pas les seuls à être impactés, puisque 39 % prévoient de réduire leur consommation dans les domaines de la beauté et de l’hygiène. La consommation en énergie ne sera pas épargnée, avec notamment 57 % de la population qui entend diminuer l’usage de l’électricité, 49 % pour l’essence et 45 % en ce qui concerne le gaz. Pour ce qui est de l’habillement, ce sont près de 64 % des Français qui prévoient de réduire leurs dépenses. Pour tout ce concerne les loisirs, sorties ou voyages, 56 % des sondés veulent réaliser des économies sur le sujet.

Disparité de revenus

Si l’ensemble de la population semble être concerné par une diminution de ses dépenses, l’étude révèle une disparité relative aux revenus, notamment en défaveur des plus bas. Si 56 % de la population prévoit des réductions dans leurs loisirs, ce chiffre atteint 68 % pour les plus bas revenus. Pour ce qui est de l’électricité, si la moyenne est à 57 %, pour les plus pauvres, il atteint 66 %, et pour l’alimentation, les chiffres atteignent 43 %, contre une moyenne de 32 %.

Concernant les hauts revenus, l’étude dévoile que cette tendance est moindre, avec seulement 21 % de cette catégorie qui se dit prête à faire des réductions dans ses dépenses alimentaires. La tendance semble même s’inverser, avec 11 % des hauts revenus souhaitant dépenser davantage en voyages qu’en 2024.

Occasion et location

Dans ce contexte économique, l’enquête révèle un attrait de plus en plus élevé de la part des Français pour les marchés de l’occasion et de la location, permettant alors de minimiser leurs dépenses. Au cours des 12 derniers mois, 60 % des Français ont acheté ou vendu un objet d’occasion, notamment en faveur de l’habillement à hauteur de 77 %. De leur côté, les biens culturels représentent 61 % et les jouets 57 %.

Pour ce qui est de la location, l’enquête démontre que 19 % préfèrent louer leur véhicule plutôt que de l’acheter, et 18 % louent leurs biens culturels. Des chiffres qui atteignent 16 % pour l’électronique, 16 % pour les vêtements, 16 % en ce qui concerne le matériel de bricolage et 14 % pour ce qui touche à l’électroménager.

Considéré comme l’un des tout premiers cabinets de conseil en France, Wavestone dispose d’expertises sectorielles de premier plan complétées par un portefeuille de savoir-faire cross-sectoriels pour s’adresser aux grands programmes de transformation. L’entreprise dispose du label Great Place to Work.

Par La Rédaction

Le magazine du pilote.

Articles qui peuvent aussi vous intéresser

×