Notre site Web utilise des cookies pour améliorer et personnaliser votre expérience et pour afficher des publicités (le cas échéant). Notre site Web peut également inclure des cookies de tiers tels que Google Adsense, Google Analytics, Youtube. En utilisant le site Web, vous consentez à l'utilisation de cookies. Nous avons mis à jour notre politique de confidentialité. Veuillez cliquer sur le bouton pour consulter notre politique de confidentialité.

Vernière renforce son engagement pour l’environnement en adoptant le bouchon solidaire

La bouteille Vernière et son bouchon deviennent inséparables !

Vernière est une eau engagée pour l’environnement. Après avoir lancé une bouteille totalement composée de PET recyclé, sans colorant, et toujours 100% recyclable, Vernière adopte un nouveau bouchon solidaire de sa bouteille. Triés ensemble dans le bac de tri, la bouteille et son bouchon solidaire pourront être recyclés en un seul geste.

Cette innovation anticipe la décision de la Commission Européenne annonçant d’ici mi 2024, l’obligation de produire des bouteilles de boissons disposant de bouchons attachés afin de lutter contre les déchets sauvages. En effet, trop de bouchons sont encore égarés dans la nature.

A partir du mois d’avril 2021, l’eau minérale naturelle finement pétillante Vernière opte pour un bouchon solidaire. La marque se définit comme une marque à la fois authentique, traditionnelle et surtout engagée.

La bouteille Vernière et son bouchon deviennent inséparables !

Vernière est une eau engagée pour l’environnement. Après avoir lancé une bouteille totalement composée de PET recyclé, sans colorant, et toujours 100% recyclable, Vernière adopte un nouveau bouchon solidaire de sa bouteille. Triés ensemble dans le bac de tri, la bouteille et son bouchon solidaire pourront être recyclés en un seul geste.

Cette innovation anticipe la décision de la Commission Européenne annonçant d’ici mi 2024, l’obligation de produire des bouteilles de boissons disposant de bouchons attachés afin de lutter contre les déchets sauvages. En effet, trop de bouchons sont encore égarés dans la nature.

Par Camille Borderie

Service de la rédaction Journaliste Univers Habitat, Faire Savoir Faire

Articles qui peuvent aussi vous intéresser