Notre site Web utilise des cookies pour améliorer et personnaliser votre expérience et pour afficher des publicités (le cas échéant). Notre site Web peut également inclure des cookies de tiers tels que Google Adsense, Google Analytics, Youtube. En utilisant le site Web, vous consentez à l'utilisation de cookies. Nous avons mis à jour notre politique de confidentialité. Veuillez cliquer sur le bouton pour consulter notre politique de confidentialité.

PepsiCo renforce sa feuille de route développement durable avec PepsiCo Positive

Alors que la question du développement durable devient de plus en plus prépondérante sur les différents marchés, le groupe Pepsico renforce PepsiCo Positive (PEP+), sa feuille de route dédiée à cette thématique de durabilité.

Conçue pour être un moteur de transition pour le groupe, cette démarche s’articule autour du bien-être des collaborateurs, de la prise en compte du consommateur, ainsi qu’un engagement auprès du milieu associatif. PepsiCo Positive (PEP+) est à la fois un levier d’innovation et de prise de décisions qui oriente l’ensemble des choix stratégiques de PepsiCo en France. « L’humain en est au coeur, ce qui mène à de nombreuses actions en faveur des différentes parties prenantes. Nous sommes notamment attentifs à assurer le bien-être au travail de nos plus de 600 collaborateurs qui sont la richesse et la force de PepsiCo France. Nous travaillons également à améliorer continuellement le profil nutritionnel de nos produits, toujours dans l’optique de proposer aux consommateurs des moments de partage et de convivialité. Enfin, pour les citoyens, nous avons des engagements forts auprès de nos communautés locales. Ces engagements sont d’autant plus importants que PepsiCo France génère 5 200 emplois indirects et collabore avec 2 000 agriculteurs », explique Séverine Lepers, directrice Corporate Affairs & Sustainability France.

Une stratégie RH positive

Afin de pouvoir répondre aux nécessités du bien être des collaborateurs, le groupe mise sur une stratégie RH basée sur des valeurs communes en faveur de l’inclusivité.

Avec un index d’égalité homme/femme de 97 %, le groupe embrasse la parité par des effectifs représentés à 54 % par des femmes, aussi bien au niveau managérial, qu’au sein du comité de direction. Des mesures ont également été mises en place pour prendre en compte les enjeux de la parentalité, avec, pour les congés maternité ou d’adoption, la possibilité d’une reprise à temps partiel et le maintien intégral du salaire pendant 1 mois. Quant aux congés paternité ou parental d’éducation, ceux-ci sont plébiscités par l’entreprise, qui appelle à en bénéficier.

Pour ce qui est de l’inclusion des générations, la société maintient l’emploi des seniors, aussi bien dans le recrutement de salariés, l’aménagement de postes, ou par des formations dédiées. Elle propose un accompagnement de fin de carrière, avec des mesures particulières de télétravail ou le maintien d’une partie du salaire dans le cas de temps partiel. Pour ce qui est de la transmission des savoirs, lors de leur apprentissage ou de leur prise de fonction, les juniors sont parrainés par les seniors et ceux-ci sont formés par les juniors au regard des nouvelles technologies.

À la mi-octobre 2023, la marque a rédigé et signé une charte “Diversité & Inclusion”. Elle met en place des actions en faveur des travailleurs en situation de handicap visible ou invisible. Parmi les mesures figurent : une meilleure connaissance de la problématique du handicap par les salariés et managers ; une libération de la parole pour les salariés qui n’osent pas se déclarer ; un accompagnement des salariés déclarés ou qui souhaitent initier la démarche ; l’engagement des partenaires externes dans cette démarche et l’inclusion de la notion de handicap dans tous les appels d’offres, etc.

Anne-Sophie Jamot, directrice des ressources humaines, ajoute : « Notre vision RH résume bien les valeurs et les ambitions qui nous animent au quotidien. Tout d’abord nous avons à coeur de promouvoir la diversité et l’inclusion toujours plus loin et d’assurer le respect de l’équité. Ces leviers nous permettent d’engager, de fédérer et d’accompagner les équipes pour atteindre nos objectifs ambitieux. Nous contribuons à ce que chaque individualité, chaque talent, qui croit en notre stratégie et en nos valeurs, puisse donner le meilleur de soi-même et s’épanouir dans les meilleures conditions de travail et d’équilibre personnel. Enfin, nous sommes certifiés Top Employer 2024 pour la 13ème année consécutive et je suis fière de cette reconnaissance car elle démontre que PepsiCo place les équipes comme partenaires privilégiés du business. Le comprendre et y participer est indispensable pour accompagner l’organisation et les talents. »

Dans un souci du bien être du consommateur, la marque a investi dans la recherche et le développement pour améliorer l’ensemble des recettes sans en altérer la qualité et le goût.

Ainsi, les céréales Quaker ont vu leur taux de sucre diminué de 41%. En ce qui concerne les boissons, celles-ci ont connu une diminution de sucre de -47 %, avec notamment le changement de noms de Pepsi Max pour Pepsi Zéro Sucres pour plus de clarté et une nouvelle recette pour Pepsi Regular avec un taux de sucre en dessous de 5g/100ml. Après 3 ans de R&D, Lipton Ice Tea devient le soft le moins sucré du marché, avec un taux de sucre de 3g/100ml (-33%) pour les recettes phares Pêche et Citron-Citron Vert. « En 2023, nous avons poursuivi sur notre lancée visant à contribuer à démocratiser la diminution du sucre sur nos marques emblématiques telles que Pepsi et Lipton. Nous sommes ainsi fiers de proposer le portefeuille de boissons rafraîchissantes le moins sucré du marché », explique Emilie Vantajol, directrice marketing boissons.

Les produits apéritifs ont vu leur taux de sel réduit de 31% et d’acides gras saturés de 16%. La recette des chips Lay’s classique sel a été reformulée, passant ainsi à un Nutri-Score B et l’emballage a été revu pour être composé à 50% de plastique d’origine végétale. Les produits de la gamme Doritos passent également en Nutri-Score B, devenant la gamme de snacks, de cette catégorie, la plus importante du rayon. « Chez PepsiCo nous ne cessons de mettre en place des initiatives permettant d’améliorer le profil nutritionnel et de réduire l’impact environnemental des emballages. Nous poursuivons un objectif ambitieux qui est de développer le Nutri-Score A ou B sur plus de 50% de notre portefeuille d’ici fin 2024 », souligne Lucas Sala Bufill, directeur marketing snacks.

Un engagement associatif

Engagé auprès des communautés locales avec des initiatives solidaires et des actions pour lutter contre la précarité, PepsiCo s’est fixé l’objectif d’étendre l’agriculture régénératrice sur 2,8 millions d’hectares d’ici à 2030. Pour ce faire, le groupe opère une réduction nette de 3 millions de tonnes d’émissions de gaz à effet de serre, via un partenariat entre la Fondation PepsiCo et la plateforme de financement participatif Miimosa.

Depuis 2013, la branche française du groupe apporte des contributions financières des dons de produits au réseau national d’épiceries solidaires ANDES, l’accompagnant dans sa politique d’expansion et favorisant la création de cinq épiceries solidaires par an.

Suite au Pacte Solidaire du gouvernement présenté en septembre 2023, PepsiCo France se ré-engage via des dons financiers aux Restos du Coeur et de produits vers ses partenaires, avec plus de 1 500 palettes aux Restos du Cœur, ainsi qu’aux Banques Alimentaires Ensemble pour mieux vivre et ANDES.

Par La Rédaction

Le magazine du pilote.

Articles qui peuvent aussi vous intéresser

×