[ marques ] Bic Ubiquity : une démarche de recyclage bien assise

Les instruments d'écriture ne faisant partie d'aucune filière de recyclage organisée, le groupe Bic s'est inscrit dans une logique d'économie circulaire afin de collecter et recycler les stylos usagés avant de les transformer en mobilier urbain.

publié le Jeudi 25 Janvier 2018

Précédente Suivante

En 2011 arrivait sur le marché européen la société américaine de recyclage Terra Cycle avec une solution de collecte sur les points de consommation comme les écoles, les associations et les bureaux. La meÌ‚me année, en partenariat avec cette société, Bic a décidé de collecter les instruments d'écriture, toutes marques confondues, en France et dans six autres pays d'Europe, afin de les recycler. » Nous pressentions que ce nouveau geste de tri répondait aÌ€ des besoins des consommateurs «, souligne Bénédicte Cusinberche, Directrice Business Development pour Bic Europe. » Terra Cycle collecte, broie et revend la matieÌ€re recyclée mais nous souhaitions aller plus loin en transformant les vieux stylos en d'autres produits pour lesquels le plastique recyclé avait du sens. «

Le mobilier urbain est alors apparu comme l'application la plus appropriée : l'utilisation du plastique recyclé permet une réduction de l'empreinte carbone de 30 %. Il est durable et est garanti dix ans sans entretien. De plus, les bancs et autres produits de mobilier urbain fabriqués avec cette matieÌ€re – appelés UbiquityTM – remplissent parfaitement les besoins des collectivités locales et des écoles : ils sont extreÌ‚mement solides, imputrescibles, anti-graffitis, ils résistent aux UV, ne se fendent pas et sont recyclables. Enfin, leur couleur grise issue des instruments d'écriture broyés s'aveÌ€re plutoÌ‚t esthétique et meÌ‚me tendance. 60 % des stylos recyclés proviennent des écoles. Ces dernieÌ€res retrouvent ainsi le fruit de la collecte dans la ville mais aussi dans les cours d'école.

Plusieurs acteurs du recyclage

La filieÌ€re s'organise de la manieÌ€re suivante : Terra Cycle met aÌ€ disposition un site Internet et toute la logistique en lien avec la collecte. Un transporteur vient chercher les cartons étiquetés contenant les stylos usagés, et les emporte dans un entrepoÌ‚t lillois ouÌ€ ils sont pesés. A partir de 20 kg, Bic fait une donation de 1 € le kilo pour remercier l'école ou l'association qui a joué le jeu. Ensuite un recycleur broie et trie les matieÌ€res et les envoie aÌ€ Govaplast sous forme de pellets ou de paillettes. Govaplast en fait des planches en plastique recyclé, qui sont ensuite envoyées aÌ€ la société Plas Eco, spécialisée dans le mobilier urbain en plastique recyclé. C'est Plas Eco qui conçoit, fabrique, distribue et commercialise les produits de la gamme UbiquityTM. » Cela permet de redonner de la valeur aux déchets et de répartir la valeur retrouvée «, souligne Bénédicte Cusinberche. » Bic perçoit un pourcentage sur la vente de mobilier, qui sert aÌ€ financer la collecte. «

Une gamme de sept produits

UbiquityTM est en vente depuis début octobre 2017 auprès de Plas Eco. La gamme est constituée de banquettes pour collégiens et lycéens, de bancs d'école, de jardinets pédagogiques à destination des écoles, de tables de pique-nique, de tours d'arbres pour s'asseoir tout en protégeant l'arbre et d'assis-debout pour collégiens et lycéens. Une plaque explicative est apposée sur chaque modèle. Pour l'instant, Bic collecte de quoi fabriquer chaque année de manière récurrente environ 500 grandes tables de pique-nique ou 2000 bancs


marque de l'article :
  • Bic


article par la rédaction

contactez la rédaction

Restez informé sur les articles correspondants à la marque :

Les commentaires de l'article

laissez le premier commentaire sur cet article
Laissez-nous votre commentaire en remplissant le formulaire ci-dessous :
indiquez votre Nom, Prénom ou Pseudo | 50 caractères maximum
adresse email au format xxxx@xxxxx.xx | 75 caractères maximum
* champs requis

à la une du marché maison

copyright© 2021 | Site : JCD.web